Piratage (+ Omettre l’arobas, histoire de « parler dans le dos »)

Je me remets tranquillement de mes émotions.

Pour ceux qui ne le savent pas, mon blogue a été piraté. L’image affichée en haut est ce qu’on voyait quand on arrivait sur mon billet précédent, qui se nommait « Omettre l’arobas, histoire de « parler dans le dos » (qui a été enlevé sans que je ne sache pourquoi — il devait créer problème, puisque c’est sur ce billet-là que le piratage était « accroché » — je vais donc le republier à la fin de celui-ci).

Comme vous pouvez le constater, je n’ai rien perdu mis à part ce dernier billet. J’ai eu chaud, très chaud. Mon hébergeur (iweb) m’a dit que les pirates ont réussi à rentrer par une faille de sécurité parce que je n’avais pas fait de mise à jour de WordPress depuis un bon bout de temps. Alors, je ne dois plus remettre aux calendes grecques ces mises à jour…

Ajout :

Après avoir publié ce texte, je me suis rendu compte que des commentaires ont disparus, au moins un des miens, et ceux d’un autre commentateur. Je suis désolé, je l’f'rai pu! ;-)

*******

Omettre l’arobas, histoire de « parler dans le dos »

Il faut vraiment être profane de l’usage des médias sociaux pour ne pas comprendre ce qu’implique l’utilisation et la non-utilisation de l’arobas, le fameux @. Le lien entre les gens, la discussion, etc., est basé là-dessus sur Twitter, c’est bien évident. Même Facebook a intégré ça, c’est pas pour dire…

Quand on s’adresse à quelqu’un, on prend soin d’inscrire le pseudo du compte, précédé de l’arobas, pour que cette personne en soit avertie (via sa section « @Mentions » sur Twitter). C’est le b-a-ba et je ne passerai pas plus de temps là-dessus.

Donc, dans cette optique, omettre de le faire revient en quelque sorte à « parler dans le dos », surtout dans le cas où quelqu’un en critique un autre. Pourquoi? C’est encore bien évident : on critique ouvertement ou non. C’est assez commun de voir par exemple des gens critiquer sur Twitter l’animateur de TLMEP en inscrivant Guy A. Lepage alors qu’il a un compte actif : « @guyalepage ».

Pour ma part, je suis un peu curieux, alors j’ai une fenêtre de recherche sur TweetDeck qui me donne les messages où quiconque inscrit « Renart ». C’est plutôt rare (parce que je regarde rarement en détail cette fenêtre défilante), mais il m’arrive de tomber sur des messages qui parlent de moi sans me pointer directement. C’est arrivé pas plus tard que vendredi dernier, de la part du journaliste musical André Péloquin (@andredesorel), en lien avec mon billet sur le franglais, où j’ai eu une réplique du blogue de l’émission de hip-hop québécois Ghetto érudit :

Goddamn! @ghettoerudit : 1 Renart: 0 http://bit.ly/e8nQxH

Vous remarquerez que le journaliste a pris la peine d’indiquer l’arobas devant le nom de compte Twitter de l’émission de radio, mais pour moi ça s’est arrêté à « Renart » alors que mon pseudo Twitter est « @renartleveille ». Pour s’être abonné et désabonné deux fois à mon compte, cet individu ne peut pas dire qu’il n’était pas au courant…

Quoi qu’il en soit, si j’avais eu la même petite attention que pour @ghettoerudit, je n’aurais sûrement même pas réagi à son message (je ne tombe plus des nues quand quelqu’un n’est pas d’accord avec moi…), mais là, je voulais au moins lui signifier que je l’avais vu. Il s’en est suivi ce qu’on appelle un « tweetfight ». Je pourrais dire que c’était mon premier, et c’était bien amusant!

En vous laissant là-dessus (même si ça ne vole pas très haut parfois…) :

renartleveille vs. andredesorel

*******

Michelle Blanc parle de Tweetfight et du « courage de [...] bitcher en pleine face » par-là :

Twittertrash, Twitterfight et Twitt

*
*
*
*
*
*
*

Ce contenu a été publié dans anecdotes, De choses et d'autres..., humeur, opinions, Twitter, Web, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Piratage (+ Omettre l’arobas, histoire de « parler dans le dos »)

  1. the Ubbergeek dit :

    Il est possible que tu ai perdu des réponses posts, me semble en avoir mit une ou deux sur La Saint-Jean en Français avant le haxxoring, ca semble perdu.. enfin.

  2. Darwin dit :

    «Merci à tous ceux qui m’ont supporté dans cette épreuve!»

    Bon, mon dernier commentaire (et ceux de tartopwel…) est disparu, il y a pire !

    «Alors, je ne dois plus remettre aux calendes grecques ces mises à jour…»

    Pour ta pénitence, écrit cent fois «Je n’écrirai plus supporter dans le sens de appuyer» ! ;-)

    http://renartleveille.wordpress.com/2009/07/27/mission-afghanistan-appui-faible-quebec/

  3. the Ubbergeek,

    je me suis rendu compte qu’il y en a aussi des miens qui ont disparus…

    Désolé…

  4. Darwin,

    comme je t’avais répondu avant que mon billet disparaisse : parfois, je n’apprends pas de mes erreurs… (Ça arrive dans les meilleures familles! ;-) )

  5. the Ubbergeek dit :

    Oh well, c’est cà les intrawebz ;)

  6. Ping : Tweets that mention Tout est bien qui fini bien (avec l'histoire du piratage de mon blogue) : -- Topsy.com

  7. reblochon dit :

    Il est où mon commentaire ! Ouais c’était le mien.

    Je passais juste pour dire que je n’irais pas me casser le derrière pour mettre un arobas devant le nom des gens que « j’insulte » (y en a trop), question d’optimisation de mon temps et non par un manque de « courage internet ». Surtout si il faut se souvenir pour chacun de la façon dont ils ont orthographié leur petit nom. J’en profite pour leur dire à tous que je les aime bien pareil.

  8. C’est arrivé à Philippe David et à l’Antagoniste, l’année dernière, de même qu’à Joseph Facal!!!

    Je ne sais pas pour Facal, mais, pour les deux premiers, selon ce que j’ai pu comprendre, ça provenait d’un hackeur qui était basé au Vietnam!!!

    L’important, c’est de toujours enregistrer, après que l’on ait publié un billet!!! Moi, c’est ce que je fais, depuis que je me suis fait volé mon premeir blogue, en décembre 2008, et je n’ai plus jamais eu de problèmes, par la suite!!!

    Alors, Renart, cesses de procrastiner, dans tes mises à jour, et enregistre, quand tu publies un nouveau billet!!! Enregistrer ne prend même pas une minute!!!

  9. Mes fautes d’orthographe qui ont été faites par inattention m’écoeurent!!!

    C’est ce qui arrive, quand on ne se relit pas, avant d’envoyer notre commentaire!!!

  10. Ping : Le cas Simon Jodoin : le journal Voir laisse faire ça? | Le Globe - regard citoyen

  11. Ping : Le cas Jodoin - Renart Léveillé | Renart Léveillé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>