Expulser l’Église de l’Histoire à venir

Je lis que la « nomination du cardinal Ouellet à Rome inquiète Québec Solidaire » et la Fédération des femmes du Québec, mais pour ma part je m’en réjouis. Et ce n’est pas parce que je me suis transformé en ultra catho pendant ces dernières semaines de silence.

On s’inquiète que « les positions ultraconservatrices de Marc Ouellet concernant l’avortement, l’euthanasie, le mariage gai et l’enseignement religieux vont assurément influencer le choix des futurs évêques », je me dis que si le Québec a réussi à sortir cette Église extrêmement présente dans la société en si peu de temps, il y a plus de chance que cela se passe de même ailleurs si elle durci le ton. Je préfère amplement penser que des populations puissent s’affranchir du giron religieux à la place d’un ramollissement de ses dogmes qui, il faut le croire, pourront toujours reprendre du tonus au besoin…

Vous vous demandez peut-être : mais qu’est-ce qu’il a contre l’Église celui-là? Pour ne parler que de ce qui est proche de nous, l’Église, dans l’Histoire, me semble plus souvent socialement coupable qu’autre chose. Je pense entre autres au cas des enfants d’immigrants italiens qui se sont vus refusés l’éducation en français dans les écoles catholiques, et refoulés aux écoles protestantes (anglophones) par nos autorités religieuses, dans les années 1950 et 1960. On voit ce que ça donne aujourd’hui.

Et en cette journée de la fête du Canada, il est aussi bon de rappeler que ce pays s’est bâti, le 1er juillet 1867, grâce à une fraude électorale du clergé de l’époque. Jean-François Lisée la raconte en détail dans son billet : « 1er juillet: Pourquoi la fête est-elle si triste ? »

Des exemples, il y en a à profusion. Et on n’a pas besoin de chercher bien bien loin pour trouver de bonnes raisons de souhaiter la disparition de l’Église, partout sur la planète. Idem pour ce qui est des autres confessions. Les religions ont assez façonné l’Histoire, il serait peut-être temps de passer à autre chose.

Pour qu’un jour l’humanisme prenne son vrai sens.

Ce contenu a été publié dans Canada, humanisme, opinions, Québec, religion, société. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Expulser l’Église de l’Histoire à venir

  1. Ping : Tweets that mention Le cardinal Ouellet, Québec Solidaire, la création du Canada | Renart Léveillé -- Topsy.com

  2. gillac dit :

    Heureux de vous lire à nouveau. Pour moi, la nomination de mgr Ouellet est un autre signe de la radicalisation que l’on observe chez toutes les grandes religions. Les bonzes de l’église catholique semblent avoir totalement oublié que le Christ prenait le parti de la prostituée contre les biens pensants. Une autre preuve que le pouvoir religieux ou non devient rapidement une fin en soi. (on voit cela aussi en politique!)

  3. Darwin dit :

    Bon retour !

    «il y a plus de chance que cela se passe de même ailleurs si elle durcit le ton.»

    J’ai toujours eu de la difficulté avec la politique du pire pour le mieux. C’était la position des groupes d’extrême gauche de ma jeunesse qui s’opposaient à toute réforme car cela éloignait le peuple de la révolution… C’était aussi (et c’est encore) la position des purs et durs qui se désolent quand le Québec signe une nouvelle entente avec le fédéral (formation de la main-d’oeuvre, congés parentaux, etc.).

    Tout cela est bien discutable, mais j’ai tendance à déplorer les reculs de ce genre, car si les gains potentiels sont bien aléatoires à long terme, les souffrances sont bien réelles à court et moyen termes.

  4. renartleveille dit :

    Gillac,

    merci de revenir commenter!

    « Les bonzes de l’église catholique semblent avoir totalement oublié que le Christ prenait le parti de la prostituée contre les biens pensants. »

    C’est seulement la pointe de l’iceberg!

    Darwin,

    je suis bien content d’être de retour!

    Si ce n’était pas de l’exemple flagrant de notre abandon de la religion catholique, je n’irais certainement pas dans ce sens. Mais c’est certain qu’il n’y a pas de garantie que cela pourrait se passer de même ailleurs.

    Mais bon, je n’ai pas le pouvoir d’influer sur ce que Ouellet va faire de son côté. En tout cas, s’il va dans le sens où QS a peur qu’il aille on va souhaiter que cela dégoûte de plus en plus d’ouailles!

  5. David Gendron dit :

    Bon retour Renart!

    J’ose croire que tu dis vrai, mais j’espère que cette nomination ne le conduira pas vers la papauté!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>